Le plogging : une petite foulée pour la planète

| Vendredi 24 Mai 2019

Vous triez vos déchets ? C’est bien. Vous n’utilisez plus de gobelets plastiques ? Bravo. Mais pour être à la pointe de la green attitude il faut pratiquer le « plogging ». Décryptage.

Qu’est-ce que le plogging ? 

« Un corps sain dans un environnement sain »,voilà la devise des ploggeurs. Apparue -comme toutes les tendances healthy- dans les pays nordiques, cette curieuse pratique est la contraction de pocka up (ramasser en suédois) et de jogging. Le principe ? En ville, en campagne ou en bord de mer, vous profitez de votre session de course à pied pour ramasser les détritus environnants. Preuve que ce mouvement prend de l’ampleur, une application mobile « 1 run = 1 déchet » a vu le jour, et Mark Zuckerberg, le patron de Facebook himself, a relayé sur ses réseaux un évènement dédié plogging. Et voilà comment transformer votre running du dimanche matin en un acte écocitoyen.

 

Pourquoi l’adopter ? 

En vous promenant, vous pestez régulièrement sur l’état saleté des trottoirs ? Le plogging est fait pour vous !Si vous vous sentez l’âme d’un justicier écolo-urbain, vous pourrez même choisir votre parcours selon le degré de difficulté : fin de marché, école après un carnaval, parc post pique-nique collectif…

Il vous en faut plus pour vous motiver ? Sachez que le plogging est particulièrement efficace pour affiner votre silhouette. Accélérer, utiliser ses bras, se baisser, se relever… voilà un exercice très complet. Muni(e) de vos baskets et de votre sac poubelle, il ne vous restera plus qu’à vous prendre en photo avec tous les déchets collectés, utiliser le #plogging et rejoindre les 62 857 autres publications sur Instagram. Ecolo’ oui, mais autant le faire savoir…

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies pour vous proposer une meilleure expérience utilisateur, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et pour nous permettre d'analyser l'audience du site internet.